Un nouveau parc devrait ouvrir ses portes sur le front de mer de Brooklyn au mois de juillet 2020.

Ce nouvel espace vert entre Williamsburg et Greenpoint offrira des tables de pique-nique, du gazon pour s’allonger et bien plus encore !

On commence à s’habituer à cette Green Apple qui contrebalance la course à la démesure de ses buildings et New York pourrait bien se démarquer à l’international quant à la reconversion de ses friches industrielles en agréables parcs arborés, à l’image de Domino Park, également à Williamsburg.

Le site qui pourrait parfaitement intégrer ce nouveau projet se trouverait au droit de Bushwick Inlet Park, acquis par la Ville en 2008, appelé Maker Park par son promoteur œuvrant pour un plan de réaménagement sur ce nouveau petit tronçon industriel de 1,8 acres situé au 50 Kent, en front de mer entre Williamsburg et Greenpoint. 

L’idée fait son chemin depuis 2005, mais ce n’est qu’en 2016 que la Ville a acquis cette dernière parcelle de terrain nécessaire pour poursuivre la transformation du site controversé de Citistorage, ancien dépôt pétrolier de Bayside (28 acres au total), pour la somme de 100 millions de $. 

En effet, l’incendie sur ledit site en janvier 2015 avait, si je puis dire, mis le feu aux poudres entre la Ville et le collectif de riverains (Friends of Bushwick Inlet Park) qui a demandé à la Ville après son acquisition d’avancer sur le projet initié en 2005, et de poursuivre la transformation de tout l’ancien site industriel.

Enfin, le Maire a confirmé le 13 juin dernier l’aménagement de la dernière parcelle du site située après la North 12th, qui devrait être rebaptisée ‘50 Kent’ pop-up Park’ et qui sera d’abord un parc éphémère et ouvert au public à partir du jeudi 9 juillet, les jeudis et dimanches seulement et de 10h à 18h. 

parcelle pour le ‘50 Kent’ pop-up Park’
Publication du site instagram de Bushwick Inlet Park

Plutôt qu’une approche plus ou moins conventionnelle de végétalisation du site, le projet se distinguera particulièrement grâce à la réutilisation de l’architecture industrielle existante, en l’occurrence les anciens réservoirs de stockage géants (citernes), qui ont été majoritairement démolis. Mais Covid oblige, je ne peux pas assister à son ouverture et vous faire des photos.

Selon le site Greenpointers, ce sera un parc d’«utilisation passive» uniquement, ce qui signifie : pas de sports (sauf, selon le site Web du parc, mini-frisbee, golf et badminton) et les chiens ne seront pas admis.

Mais comme le parc sera arboré, seront installées des tables de pique-nique avec des parasols. Vous pourrez vous asseoir et profiter de superbes vues sur Manhattan ;  des films en plein air et du yoga y seraient également programmés.

Tel que conçus par le fameux Cabinet d’Architectes ‘STUDIO V Architecture’, dont le credo est de réinventer la Ville, les anciens réservoirs dans leur projet initial seraient adaptés pour contenir un nombre illimité de commodités, en passant par des petits étangs et des plantations, aux espaces de performances artistiques diverses (concerts, pièces de théâtre,..) et galeries d’art. 

(NB : Studio V Architecture est à l’origine de l’Empire Store à DumBo, de Hallett’s Point – Astoria Queens, du Yonkers Hilltop Racetrack (ancien hippodrome, etc. …).

Les projets montrent également la zone environnante aménagée en terrains de jeux, des sentiers ombragés, une grande surface circulaire avec des sièges en terrasse face à une immense pelouse et une promenade en arc de cercle jusqu’au rivage. 

Reste à recueillir les avis des riverains et du Département des Parcs et Loisirs de New York (Department of Parks and Recreation), et trouver des sponsors.

L’histoire du site

Au XIXe siècle, il abritait l’Astral Oil Works, qui appartenait à l’éminent Charles Pratt et était exploité par lui même depuis 1857. Si le nom vous semble familier, c’est parce qu’il a ensuite utilisé la richesse considérable qu’il y gagnait pour établir l’Institut Pratt, un collège d’art, d’architecture et d’ingénierie situé dans le quartier de Clinton Hill.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est makerpark_charlespratt525px.jpg

Plus près de Bushwick Creek, Pratt a financé les ‘appartements astral’, au 184, rue Franklin. L’immeuble s’étend sur un pâté de maisons et a été construit en 1885/86 pour les travailleurs d’Astral Oil Works.

Plus de 130 ans après, le bâtiment est encore bien préservé.

Astral a été acquise par la firme puissante ‘John D. Rockefeller Standard Oil’ en 1874, et a finalement été transférée à la Société Bayside Fuel Oil basée à Brooklyn au 1776 Shore Parkway, jusqu’en 2008, lorsque le site a été racheté par la Ville pour la création du Bushwick Inlet Park.

Il ne nous reste plus qu’à attendre l’ouverture des frontières pour aller voir ce parc de près, ainsi que celui qui est en construction en ce moment même à Little Island, Manhattan, au bord de l’Hudson, le Pier 55 Park.

Affaire à suivre, en attendant : #staysafe & take care.

Marjorie


2 réflexions sur “Un nouveau parc devrait ouvrir ses portes sur le front de mer de Brooklyn au mois de juillet 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s