Le Saviez vous : il y avait à Manhattan un bidonville qui s’appelait ‘Five Points’.

Pourquoi Five Points ?

Parce que ce quartier était situé à l’intersection de cinq rues : Mulberry Street (artère historique du quartier de Little Italy), Anthony Street (aujourd’hui Worth Street), Cross Street (aujourd’hui Park Row), Orange Street (aujourd’hui Baxter Street) et Little Water Street (qui n’existe plus).

Quand ?

Le quartier s’est formé dans les années 1820, à proximité du site d’une ancienne mare d’eau potable (Fresh Water Pond), approvisionnée par les nappes phréatiques de Manhattan, appelée également Collect Pond, située à la place du parc actuel du même nom (sur Leonard Street entre Centre Street et Lafayette Street).

Photos de NYC PARKS – Collect Pond Park

Avant de devenir un dépotoir et un égout à ciel ouvert, au début du 19ème siècle, polluée par les industries qui y enfouissaient leurs déchets, elle a presque été asséchée et les marécages qui s’y sont formés attiraient toutes sortes d’insectes qui y pullulaient. Ce lieu devenu extrêmement pollué, a engendré la chute du prix des terrains et fait fuir les habitants de classe moyenne ou aisée qui y vivaient alors.

Collect Pond et le quartier de Five Points
sur la carte topographique
de l’Ingénieur Egbert Viele. 
L’intersection Five Points se situe à l’endroit où la rue Mosco (désignée ici par Park Street) 
 croisait les rues Baxter Street (anciennement Orange Street) et 
Worth Street (anciennement Anthony Street)

C’est alors que commença l’arrivée d’immigrants pauvres, renforcée par l’immigration massive des Irlandais fuyant la grande famine dans les années 1840.

C’est ainsi qu’au XIXe siècle le quartier de Five Points était devenu la zone Ghetto la plus dangereuse de Manhattan, comme décrite dans certains livres et dans le film « Gangs Of New York ». Ce quartier extrêmement pauvre, avec une forte densité de population, de maladies, de mortalité infantile, de chômage, ou encore de violence, portait tous les signes de précarité.

Pourtant ce n’était pas qu’un simple bidonville car c’est bien dans ce quartier que le fameux adjectif de Melting-Pot (Creuset de nationalités) propre à New York est né et prend tout son sens ! Le mélange de cultures africaine, irlandaise, anglaise, et par la suite juive et italienne, ont donné naissance à plusieurs caractéristiques du fameux American way of life et joué un rôle prépondérant dans la croissance des Etats Unis.

Par exemple, la fusion de la gigue irlandaise et de la shuffle africaine ont donné rapidement naissance aux claquettes comme plus tard, à des genres musicaux tels que le jazz ou le rock n’roll.

Cette fusion culturelle à Five Points, se déroulait dans des lieux comme le Almack’s Dance Hall (aussi connu sous le nom de Pete Williams’s Place) situé sur Orange Street (l’actuelle Baxter Street). Le terrain sur lequel la salle était construite est aujourd’hui occupé par le Columbus Park, où les premiers résidents de l’actuelle Chinatown (quartier Chinois) s’étaient au départ établis.

Columbus Park

Adresse : Mulberry Street &, Baxter Street (en plein coeur de Chinatown)

Anciennement connu sous les noms successifs de Five Points Park, Mulberry Bend Park et Paradise Park, ce parc a finalement été baptisé Columbus Park en 1911 en l’honneur de Christophe Colomb et sert de lieu de rassemblement à la communauté chinoise locale pour y jouer au mahjong, faire de la musique traditionnelle chinoise et pratiquer le taï chi chaque matin etc…. (images : pinterest – merci Lulu !)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s