Roosevelt Island, une balade insolite et gratuite.

Juste à côté du tumulte de Manhattan, offrez vous une balade insolite et gratuite à Roosevelt Island, cette petite île longiligne posée sur l’East River, traversée par le Queensboro Bridge (ce très joli pont de 1901 qui relie Manhattan à Queens).

Cette petite pause au calme vous permettra de prendre des photos très sympas de Manhattan (ONU, Chrysler Building, ESB etc ..) et de Queens (enseigne Pepsi Cola à Long Island City notamment) ainsi que des curiosités offertes par l’île et que je vais vous présenter ci après.

Tout d’abord, il faut vous y rendre et c’est là que la balade est insolite, puisque vous pouvez emprunter un téléphérique !

Vous pouvez également prendre le métro (ligne orange F, arrêt Roosevelt Island), mais ce serait dommage d’échapper à la vue imprenable sur Queensboro Bridge et Manhattan, d’autant que vous pouvez faire autant d’allers-retours que vous le souhaitez.

Alors, rendez-vous sur Tramway Plaza, à l’angle de la 59th Street et de la 2nd Avenue, muni de votre Metrocard pour accéder à la passerelle du Tram car la bonne surprise, c’est que le trajet en téléphérique est compris dans votre Metrocard illimitée de 7 jours.

La balade le long du Queensboro Bridge peut donc commencer…faites l’aller de jour par exemple et le retour de nuit, vous n’allez pas être déçus !

Pour la petite histoire, les cabines des téléphériques étaient suisses à leur ouverture en 1976. Depuis, près de 30 millions de personnes les ont utilisées et une rénovation en 2010 a vu ces cabines suisses être remplacées par des cabines françaises, tout droit venues de Chamonix. Mais les chauffeurs de Taxi sont restés bloqués encore aujourd’hui aux cabines Suisse et j’ai du batailler et argumenter avec le mien pour défendre mes couleurs !

Pour info, La ligne Q112 des bus de la MTA (RBO) dessert également l’île, tout comme ceux des Red Bus de la Roosevelt Island Operating Corporation (d’ailleurs ces petits bus rouges vous permettront si vous le souhaitez, faire un tour de l’île pour une somme d’environ 30 cents) et depuis mai 2017, un ferry assure la connexion Astoria-Roosevelt Island-Long Island City. (source wiki)

Arrivés au Terminal sur Roosevelt Island, vous pouvez partir à la découverte de l’île ;

Pour la visite, la majorité des touristes commencent par la pointe Sud où vous passerez devant les ruines du Smallpox Hospital et le Four Freedom Park, dédié au 32ème Président des Etats Unis. J’ai fait les 2 et vous en fait part ci-après. Evidemment, je ne les ai pas faites le même jour ou lors du même séjour ! Mais tout d’abord, un peu d’histoire …

Historique de l’île.

  • Appelée Minnahanock par les Nord-Amérindiens avant la colonisation, elle porta le nom de Manning’s Island de 1666 à 1686.
  • Jusqu’au 19ème siècle, l’île était le domaine agricole de la famille Blackwell et s’appelait d’ailleurs Blackwell Island (de 1686 à 1921).
  • De 1921 à 1973, Roosevelt Island devint l’île des démunis et des malades et elle fut surnommée Welfare Island.

L’île a même accueilli une prison (fermée en 1935) et un hôpital psychiatrique. Vous verrez aujourd’hui encore les ruines du Smallpox Hospital, un bâtiment de style architectural néogothique, achevé en 1854 et ouvert en 1856. L’ancien hôpital a été très endommagé par l’ouragan Sandy en 2012 et il est en cours de rénovation.

La prison Blackwell (1853) – source wikipedia
  • Enfin, Roosevelt Island, rebaptisée ainsi en 1973, en l’honneur du Président Franklin Delano Roosevelt, est une île perçue comme « une ville dans la ville », avec ses près de 12 000 habitants, ses 3,4 km de longueur et 240 m de largeur.

Il existe encore un centre hospitalier : le Coler-Goldwater Specialty Hospital and Nursing Facility au nord.

Le côté Sud de l’île :

Les ruines du Smallpox Hospital

  • Smallpox Hospital
source : pixgood.com

Cet hôpital disposait de 100 lits à son ouverture et avait pour mission d’accueillir les malades atteints de la variole et les placer en quarantaine. L’hôpital ferma ses portes en 1875 et servit de centre de formation pour les infirmières, avant de définitivement être abandonné au milieu des années 50.

source Google image

Le Four Freedoms Park

The bust of FDR at Four Freedoms Park.
Getty Images/Bruce Yuanyue Bi
Brochure à votre disposition au Parc

Autre curiosité à voir à la pointe Sud de Roosevelt Island : le Four Freedoms Park, un parc et mémorial dédié au Président Franklin Delano Roosevelt, 32ème Président des Etats-Unis de 1933 à 1945, originaire de l’Etat de New York (le seul Président américain à avoir été réélu à 4 reprises).

Le parc porte le nom d’un discours prononcé par Roosevelt en 1941 qui mettait en avant les 4 libertés fondamentales :

  • la liberté d’expression,
  • la liberté de culte,
  • la liberté de vivre à l’abri du besoin et
  • la liberté de vivre à l’abri de la peur.

L’entrée au mémorial est gratuite mais vous avez à votre disposition un pot qui recueille des dons pour les œuvres dans la guitoune du gardien du site (moi j’ai donné 1$).

source : PAIGE OFFICE

Tout au bout du mémorial et donc de l’île, vous aurez une jolie vue sur Brooklyn, Queens (Long Island City et son enseigne Pepsi Cola), l’East River et les silhouettes des Nations Unies, du Chrysler et de l’Empire State building veillant sur Manhattan. De quoi motiver la visite ! Il ne vous reste plus qu’à vous y rendre…

Le côté Nord de l’île :

En revenant sur vos pas, dirigez vous maintenant vers le Nord de l’île et suivez la promenade qui longe l’Est River, pour découvrir les petis bonhommes en métal, la piscine en été, l’octagon building et le phare …

1. Les petits bonhommes en métal de Tom Otterness.

Après avoir dépassé le téléphérique, sur votre gauche, vous remarquerez à intervalle régulier de drôles de personnages en métal, posés au-dessus de l’eau. Il s’agit de sculptures réalisées par l’artiste américain Tom Otterness, installées en 1996 et intitulées «Le mariage de l’immobilier et de l’argent». Une jolie touche de poésie et d’humour puisque les sculptures font une déclaration aux complexes résidentiels de Roosevelt Island faisant face à ceux de ceux de Manhattan (Midtown East).

La promenade vous permettra en tout cas de constater que Roosevelt Island est véritablement une « ville dans la ville » avec des bâtiments bien ordonnés et des infrastructures dédiées à sa population (caserne de pompiers, piscines, école, campus, hôpital…)

2. Une piscine en plein air

Vous passerez en été devant la piscine colorée en plein air, avec vue sur Manhattan et entièrement repeinte par Eric Rieger, grapheur connu pour son street art très coloré. Il vous en coûtera environ 35 dollars pour la journée. (Il y en a une couverte aussi pour les résidents de l’île : la Sportspark Swimming Pool (piscine municipale) – 250 Main St )

sources photos : les 2 premières viennent du site Collater.al et la dernière de Time Out

3. L’Octagon Building

Sur Main Street, la rue principale, vous ne pourrez pas passer à côté d’un ensemble de bâtiments résidentiels assez récents, avec en plein cœur, au n°888, une tour octogonale. Il s’agit de l’Octagon Building qui fut inauguré en 1842 et fut le premier asile psychiatrique pour femmes du pays, le Women’s Lunatic Asylum.
L’écrivain Charles Dickens et une journaliste, Nellie Bly, l’ont visité et en seraient restés marqués très longtemps. La journaliste d’ailleurs s’y était infiltrée en septembre 1887, afin de rédiger un article racontant son immersion et les conditions de vie déplorables ainsi que les mauvais traitements infligés aux malades. L’article « Ten Days in a Madhouse » est paru dans le journal de Joseph Pulitzer, ‘ The New York World’, relate ses dix jours d’internement qui souleva l’indignation des lecteurs.Vous pouvez vous procurer le livre de poche sur Amazon.

4. Le phare à la pointe Nord de l’île

Tout au Nord de Roosevelt Island, vous découvrirez un élégant phare en briques. Il a été dessiné par James Renwick Jr en 1872, le même qui a conçu le Smallpox Hospital.
Ce phare de toute beauté semble avoir été posé là pour éviter aux bateaux de s’accrocher à la pointe de l’île. Il ressemble aussi à un fort imaginaire qui repousserait tout assaut.
Le point de vue est sympathique et le lieu mérite la visite pour son calme. C’est une balade que je recommande vraiment. Par contre, pour revenir sur vos pas, c’est assez long et la vue de l’autre côté est nettement moins incroyable. Nous avons donc longé la caserne de pompiers et regagné le côté par lequel nous avions marché à l’aller, en passant par les potagers individuels et en traversant un terrain de foot.
Enfin, pour le retour sur Manhattan, deux solutions : soit reprendre le téléphérique, soit prendre le métro. L’occasion de découvrir la station de Lexington entièrement rénovée. A vous de choisir !

(NB : crédit Photos : moi même sauf autres sources mentionnées)

@ très vite !

Marjorie

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s