La Gay Pride et New York, là où la Fierté a commencé !

L’Edition 2019, qui avait réuni près de 3 millions de personnes, marquait déjà les 50 ans de cet événement incontournable pour la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans), puisque c’est effectivement à New York qu’a eu lieu la toute première Gay Pride (New York City LGBT Pride March) suite aux émeutes de Stonewall.

Cette année est bien différente des autres à cause de la pandémie mondiale qui sévit et ce dimanche 28 juin 2020 ne verra pas s’élancer dès midi le cortège haut en couleurs de la Gay Pride new-yorkaise, de l’angle de la 26th Street et de la 5th Avenue jusqu’à la 23th Street /7th Avenue.

Ce défilé de clôture devait marquer comme à l’accoutumée la fin des soirées et festivités initialement prévues sur 14 jours (du 14 au 28 juin) à travers la ville (Pride Island au Pier 97 où des concerts sont donnés avec des artistes comme Kylie Minogue, Ariana Grande et j’en passe ; concert sur Times Square, etc..).

Un peu d’histoire  

Dans les années 60 aux Etats-Unis, il était interdit de servir des boissons alcoolisées aux homosexuels, de danser entre hommes ou de se travestir et les bars qui servaient ce ‘genre’ de clientèle se voyaient visiter par la police et prenaient des amendes pour attentat à la pudeur ! 

A New York, malgré les fréquentes descentes de police, la communauté gay avait pris l’habitude de se retrouver au Stonewall Inn, un bar situé au n°53 de Christopher Street, dans Greenwich Village, juste en face de Sheridan Square. 

Le 28 juin 1969, une nouvelle descente de police au Stonewall Inn a tourné à l’émeute et 13 personnes sont arrêtées. Aussitôt, la communauté LGBT se mobilise pour protester contre la répression et défendre enfin la légalisation des bars gays donnant naissance à un mouvement moderne pour les droits des homosexuels. 

1969 – google

Le STONEWALL INN est toujours là :

Le mouvement est mené par Craig L. Rodwell, fondateur en 1967 de la première librairie d’auteurs gays au monde, également dans Christopher Street, et de la Gay Activist Alliance (GAA). Cette toute première manifestation du « Gay Power » rassemble à Washington Square Park des centaines de gays et de lesbiennes, dont Brenda Howard, militante bisexuelle féministe, figure importante de la libération des allosexuels, Marsha P. Johnson, une femme transgenre et drag queen américaine, militante du mouvement LGBT qui a participé aux émeutes de Stonewall, dont elle est reconnue également comme l’une des initiatrices avec Stormé DeLarverie et Sylvia Rivera, et marque le point de départ du mouvement de fierté gay (Gay Pride). Cette manifestation sera suivie d’une veillée aux chandelles à Sheridan Square.

Même encore 50 ans plus tard, ce mouvement est présent et a gagné le monde entier.

SHERIDAN SQUARE

Sheridan Square est un petit parc original qui abrite depuis 1992 des sculptures réalisées par un artiste américain associé au mouvement artistique du Pop Art : George Segal ; son oeuvre composée de couples du même sexe, est un monument dédié à la libération gay (Gay Liberation Monument).  

Vous noterez aussi la présence de drapeaux aux couleurs de l’arc en ciel qui ornent un grand nombre de fenêtres du quartier, le parc, les palissades et même le passage piéton.  

Greenwich Village affiche et revendique sa différence. En 2015, des militantes avaient repeint et rhabillé les statues…on n’a pas fini d’entendre parler de la différence qui ne laissera jamais indifférent !  

Marjorie  

Voici des activités que je vous propose pour prolonger votre visite jusque dans l’East Village.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s